Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Gérard Bejjani sans avoir jamais osé le demander

Gérard Bejjani répond aux questions des étudiants de première année (Lettres françaises – USJ Beyrouth).

Si vous n’étiez pas professeur, quelle carrière auriez-vous choisie ?

Si je n’étais pas professeur, j’aurais choisi peut-être la carrière de l’hôtellerie.

Si vous étiez un roman, quels en serait le titre et la couleur de la couverture ?

La couleur de la couverture serait définitivement bleue, le bleu clair, le bleu ciel. Le titre serait Arc-en-ciel parce que j’aime les couleurs.

Quel est le héros littéraire que vous détestez le plus ?

C’est bizarre, je les aime presque tous. Je dirais peut-être Meursault.

23756001_1789024541110261_489790430_n

Quel est le premier livre que vous avez lu ?

Je ne m’en souviens vraiment plus – cela a dû être Le Club des Cinq.

À quelle époque littéraire auriez-vous aimé vivre ?

Au XIXème siècle.

Quel mot oublié ou désuet aimeriez-vous faire revivre ?

Le mot « Hélas » : plus personne ne dit « Hélas ».

La question que vous auriez aimé poser à votre auteur préféré ?

Mon poète préféré est Rimbaud ; j’aurais voulu lui demander s’il a écrit dans la douleur.

arthur-rimbaud-12

Terminez cette phrase : « Je regrette d’être devenu enseignant quand… »

Quand cela me fatigue beaucoup, quand je suis épuisé.

Quel cliché ou stéréotype sur les professeurs de lettres est totalement vrai ?

Je ne veux pas le dire, c’est méchant… le fait qu’ils sont prétentieux.

Si vous deviez être une chanson, quel serait votre titre ?

Je t’aime (en chantonnant)

Si vous deviez être un personnage mythologique, qui seriez-vous ?

Maintenant, je suis Sisyphe parce que je roule ma pierre tout le temps, j’assume tout ce que je fais et je reprends à chaque fois. Je prends en charge ma destinée même si elle est parfois lourde.

Dans quel pays auriez-vous aimé naître ?

La France.

23772313_1789024714443577_1556756445_n

Si vous étiez un animal…

Le cheval parce qu’il est beau et rapide.

Si vous aviez pu choisir votre prénom…

Je me serais choisi le prénom de Talal, parce que c’est joli, celui qui apparaît, une sorte d’apparition : c’est beau.

Votre personnalité en 3 verbes :

Agir, grandir (dans le sens de mûrir) et aimer

Quel est le plus grand défaut d’un étudiant selon vous ?

Quand il existe, c’est le manque d’enthousiasme, la mollesse, le manque de passion, le manque de désir, de ferveur, je n’aime pas du tout la tiédeur.

Préférez-vous lire le matin ou le soir ? Dans votre lit ou dans un fauteuil ?

Je préfère lire ni le matin ni le soir, toutes les heures du jour et certainement pas au lit ; je préfère le fauteuil.

Dans votre enfance, vous étiez plutôt Charles Bovary ou Jean-Paul Sartre ?

Ni l’un ni l’autre, rien à voir.

Quel livre vous a donné envie de vous révolter ?

 

Gérard Bejjani est certes directeur de l’Université pour Tous (UPT) mais il est, également, enseignant au département de Lettres françaises de Beyrouth. Il y assure les cours suivants en Master : 

*Littérature et Cinéma (5 crédits)

*Esthétique de la réception (5 crédits)

*Cinéma du monde francophone (5 crédits)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :