La Fille aux cheveux bleus, Cloé Barcha

  Dans le cadre de leurs travaux pour la validation de la matière « Poétique des genres », certains étudiants ont décidé de créer leur propre conte/nouvelle en y insérant une problématique contemporaine. Ce texte se doit de correspondre aux critères externes, internes et de la réception du « genre » choisi. Suivez le guide…


   Il y avait une fois, dans les immeubles d’Achrafieh avoisinant l’Église de Notre-Dame, une fille qui s’appelait Chantale et qui avait les cheveux de la couleur de la mer. Cette jeune fille était amoureuse du plus beau garçon de son lycée et rêvait que celui-ci la regardât.

       Un jour, alors qu’elle faisait défiler les pages Tumblr, une vignette attira son attention : « Conseils pratiques pour attirer les beaux garçons ». Chantale appuya donc dessus. L’écran de son téléphone devient subitement noir et une voix féminine et robotique se fit entendre : « Vous venez de cliquer sur la vignette Séduction. Merci de nous avoir choisis. Veuillez suivre les instructions à la lettre. Numéro 1 : prenez un cheveu de la femme que vous considérez la plus belle. Numéro 2 : placez-la sur votre portable. Numéro 3 : nous nous chargerons du reste. » Chantale, encore toute étonnée de ce qu’elle venait d’entendre, alla dans la chambre de sa mère, qui était reconnue dans le quartier pour sa beauté, et prit un cheveu qui était resté sur son manteau. Ensuite, elle regagna sa chambre et le déposa sur son portable, tout comme la voix le lui avait ordonné. Alors, il y eut un éclair aveuglant et Chantale perdit connaissance. À son réveil, elle se leva, encore étourdie, et se regarda dans le miroir. Oh ! Si je vous disais que la jeune Chantale avait complètement changé, vous ne me croiriez sûrement pas.

          Mais la vérité est qu’elle devint la copie de sa mère, à l’exception de ses cheveux qui étaient restés bleus. Chantale se dit alors : « Damien (ah zut ! Je ne vous l’avais pas dit ? Le beau lycéen s’appelle Damien) va me remarquer à coup sûr et va tomber des nues en me voyant ». Elle mit son costume de lycéenne (qui, je dois bien le dire, avait considérablement rétréci), et s’en fut.

big.129695880

         Dès qu’elle arriva à l’établissement, elle vit Damien assis sur les escaliers, les écouteurs vissés aux oreilles. Elle tenta de s’approcher de lui, espérant se faire remarquer. Mais le garçon semblait ne pas la voir. Elle lui tourna autour, se disant qu’elle allait l’agacer et qu’il finirait bien par lui dire quelque chose. Toujours rien. Furieuse, Chantale s’enfuit et courut aux toilettes. Elle tapota son téléphone en rageant : « ah le salaud ! On s’est bien moqué de moi ! C’est vrai que finalement, la pub, c’est des trucs qu’on fait gober aux gens parce qu’on leur dit ce qu’ils ont envie d’entendre. » Et Chantale se mit à pleurer. Un elfe, qui vivait dans les toilettes et qui avait entendu les pleurs de l’adolescente, se révéla à elle et lui dit : « Chantale (vous savez, les elfes connaissent tout, même les prénoms des gens), ne pleure pas. Je vais t’aider moi à te faire remarquer du beau Damien. Mais il faut d’abord que tu ailles à la fontaine dans le jardin derrière et laver ton visage couvert de larmes. Ensuite, reviens et je te dirais quoi faire ». Chantale obéit et alla se laver le visage. À la fontaine, un mafieux était caché entre les buissons, préparant un sale coup afin de salir la réputation de l’établissement. Il vit une femme d’une beauté à couper le souffle s’approcher et se laver le visage. L’occasion étant trop bonne, il sauta sur Chantale et l’emporta sur son dos. L’elfe ne voyant toujours pas la fille revenir, se mit face au miroir et commanda à ce dernier de lui montrer où était notre Beyrouthine. Le miroir fit apparaître alors un hangar sombre et poussiéreux. L’elfe infiltra le portable de Damien, qui, à la place de ses chansons, entendit une voix lui dire : « va jusqu’au hangar du côté de Ras El Nabeh. Tu dois relever un défi et débarrasser la ville d’un escroc». Comme un automate, Damien se leva et courut jusqu’au lieu-dit. Muni de son téléphone, il traversa le hangar et trouva le mafieux avec Chantale ligotée à une chaise. A cause de (ou grâce à, vous me le direz) à la pénombre, il ne put qu’entrevoir la silhouette de la fille, sans distinguer ses traits ni la reconnaître. Se rappelant son jeu PS4 d’Assassin’s Creed, Damien sentit monter en lui l’excitation face au danger. Il se rapprocha lentement du mafieux, comme l’aurait fait son avatar, sans faire de bruit. Une fois derrière lui, il respira un grand coup et l’interpella : « Eh, le gros ! ». L’homme se retourna. Au moment même, le jeune lycéen brandit son portable, alluma la lampe torche et aveugla le malfrat. L’elfe réapparut devant Chantale et la libéra incognito et celle-ci, toute effrayée, regagna le lycée. Damien, n’apercevant plus la victime, rebroussa chemin.

          De son côté, la lycéenne était retournée aux toilettes, où l’elfe lui dit : « Regarde-toi dans le miroir et répète après moi : Revenir à moi-même, je le veux, et ma voix jusqu’à lui parviendra. ». Sitôt dit, sitôt fait, Chantale retrouva son apparence. Elle sut alors ce qu’il lui manquait pour être remarquée. Elle regagna l’entrée principale du lycée, prit son courage à deux mains et interpella l’adolescent : « Bonjour Damien ! Comment vas-tu ? ». Celui-ci répondit machinalement « bien merci ». Mais comme la voix qu’il entendait ne lui était pas familière, il se retourna et vit la fille aux cheveux bleus lui sourire. « Eh ! fit-il, tes cheveux sont supers ! » Il décida donc qu’il ferait tout pour obtenir la jeune fille.

         Chantale avait gagné.

         Et comme disait mon vieux père : « Il suffit de communiquer ».

 

 »La Fille aux cheveux bleus », in Contes et Aventures pour les jeunes d’aujourd’hui

bill. good to com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :